Vous êtes dans : Maître d'œuvre en bâtiment / Les normes BBC

Les normes BBC
LES NORMES BÂTIMENTS BASSE CONSOMMATION EN FRANCE

 

Qu'est ce qu'un logement répondant aux normes BBC :

La législation actuelle en matière de construction de villa individuelle ou d'immeubles d'habitation est la normes RT 2005. Cette norme impose aux habitations une consommation conventionnelle pour le chauffage, le refroidissement et la production d'eau chaude sanitaire (ECS) de moins de 130 kw heure primaire / m² / an dans notre département (zone H3 méditerranée), des gardes fous (performances minimales requises pour un certain nombre de matériaux des habitations comme l'isolation, la ventilation ...) et un confort d'été (température intérieure conventionnelle atteinte en été doit être inférieure à la température de référence) ...

En ce qui concerne les normes BBC, ces dernières imposent également une consommation maximale ainsi que des gardes fous : la consommation maximale dans nos départements du sud de la France et en particulier dans les Pyrénées Orientales 66 est de moins de 40 kwh / m² / an.

Pour arriver à de telles performances énergétiques, les différents corps d'état et fournisseurs travaillent d'arrache pied pour inventer des matériaux et réaliser des constructions toujours plus performants et performantes.
 

Mais à l'heure actuelle, un problème majeur persiste :

Le coût encore élevé de ces différents matériaux et accessoires pour arriver à une consommation énergétique si faible. Pour cette raison et pour développer et inciter le secteur à créer et innover toujours plus, l'état a mis en place différents avantages fiscaux. Malgré cela, la différence de coût entre une villa aux normes RT 2005 et une villa individuelle aux normes BBC est significative :


- Surcoût de construction du gros oeuvre peu important (travail supplémentaire sur les dalles, les murs, le traitement des ponts thermiques entre la dalle et les murs extérieurs ...)

- Surcoût au niveau des isolations tant des murs périphériques que des dalles du rdc et de la toiture (épaisseur plus importante des laines dans les combles jusqu'à 320 mm d'épaisseur, des isolations des murs périphériques jusqu'à 100+10 en TH 38 ou 80+10 en Prégymax, EFISOL SIS REVE ou autre avec un traitement tout particulier des jonctions plafonds suspendus et remontées des isolation des murs et des combles ...), les coffres de volets roulants, les menuiseries ...

- Surcoût des appareillages électriques (radiateurs électriques, Pompe à chaleur, VMC Hygro B ou Double flux...) mais pas n'importe lesquels, les préconisations vont dans un sens très poussé au niveau des consommations électriques des différents appareils. Plus les performances des appareils est élevé et plus leur coût est élevé ...

- Quasi obligation de poser en toiture (ou autre) des éléments qui utilisent des énergies dites renouvelables comme le soleil, l'air, la terre et l'eau : chauffe eau solaire, chauffe eau thermodynamique, capteur photovoltaïque, éolienne, puits canadiens, chauffage par géothermie, chauffage par poêle à bois ou autre ...

- Traitement tout particulier pour créer une villa individuelle imperméable à l'air c'est à dire que les menuiseries répondant aux normes BBC seront posées avec soin et la perméabilité à l'air sera contrôlée, les gaines électriques dans les isolations périphériques seront traitées étanches à l'air, identiques pour la plomberie, la climatisation, VMC ... : la perméabilité à l'air sera contrôlée au milieu et à la fin du chantier par une société ayant reçu l'agrément de l'état ...

- Les différents matériaux et équipements utilisés seront bien sûr labellisés, auront tous leur certification ...

- Pour chaque villa ou immeuble, une étude sera réalisée car la consommation énergétique est liée à l'orientation de la villa ou de l'immeuble, ses ouvertures, la situation du terrain et son environnement ...

- Une certification sera alors donnée par PROMOTELEC (ou un autre organisme habilité) une fois la construction terminée.

 

Il y a bien sûr un coût à tout cela :

Il va être différent d'une construction à l'autre mais en moyenne, si vous faites appel à des constructeurs qui font déjà de la qualité, il faudra compter un surcoût de 10 à 20.000 € en moyenne (chiffres moyens pour une villa de 100 m² habitable) :

- Label Promotelec : 500 € 

- Etude thermique : 900 à 1.000 €

- Test de perméabilité à l'air : 900 à 1.500 € (1 ou 2 test)

- Isolation supplémentaires : 2.000 à 5.000 €

- Gros oeuvre : 2.000 à 5.000 €

- Electricité et plomberie : quelques centaines d'euros chacuns

- VMC Hydro B : 250 €, Double Flux Duolix 3.000 €

- PAC : 4.000 à 7.000 €

- Chauffe eau solaire : 5.000 € (400 L et  6 m² de toiture)

- Chauffages électriques : surcoût de qualité et faiblement consommateurs d'énergie

- Poêle à bois et conduit de cheminée : 2.000 € minimum

- etc .........

 
Ce surcoût est donc payé en partie par les avantages fiscaux alloués par l'état :

Mais ces derniers ne couvrent pas la totalité de ces dépenses et pour nos clients, une villa individuelle (pour ce qui nous concerne) en normes BBC a un coût de revient plus élevé (crédit d'impôts et avantages fiscaux compris) qu'avec une villa aux normes RT 2005.
 

Un espoir pour l'avenir :

Que les progrès de la science et la démocratisation de la demande fassent que les prix soient tirés vers le bas (plus il y aura de demande, plus il y aura de volume et plus les prix d'achats baisseront).